Un procédé ostréicole novateur, précédé d’une longue phase d’expérimentation

Le projet FIAM a une dimension nettement inférieure au projet précédent

Le projet FIAM intégre les différents usages existants grâce aux chenaux de navigation

Les incidences du projet FIAM sur l'environnement sont négligeables

Les filières ostréicoles, le futur du métier


Les filières ostréicoles, expérimentées depuis quelques années, permettent d’obtenir un gain d’une année sur le cycle de production des huîtres. C’est une donnée économique fondamentale.
Toutes les entreprises ayant des concessions situées sur le bassin de Marennes Oléron et à Fouras sont actuellement concernées. C’est donc l’axe principal de modernisation de ces professions.
Toutes les entreprises ayant des concessions situées sur le bassin de Marennes Oléron et à Fouras sont actuellement concernées. C’est donc l’axe principal de modernisation de ces professions.

Les différentes possibilités d'élevage sur filière


Plusieurs types d'élevage sur filière sont possibles à différents moments du cycle d'élevage :
 
  • - l'élevage intégral sur filière,
  • - le prégrossissement sur filière,
  • - la pousse d'huîtres prégrossies sur estran, et élevées sur filière,
  • - la finition des huîtres en fin de cycle.

Les enjeux des filières conchylicoles

 
Les enjeux des élevages en pleine mer sont d’ordre :
 
  • Économique : Amélioration des coûts de production et fourniture de produits finis plus lourds ou d’une meilleure qualité de chair.
  • Biologique : Le déplacement vers les filières d’une partie des élevages de l’estran permet d’y libérer de l’espace et d’y améliorer la courantologie et la productivité.
  • Environnemental : Produire localement une partie de la production réalisée dans d’autres bassins entraine une limitation des déplacements d’huîtres et donc du transport routier entre les bassins. Cela améliore les conditions de travail et diminue d’autant l’impact carbone de la conchyliculture. De plus, il est admis que les filières jouent un rôle de concentration de poissons qui y trouvent refuge et sont moins impactantes sur l’environnement que les autres techniques d’élevage.
  • Sanitaire : Dans le contexte de l’épizootie liée à l’action du virus herpès OsHV1 touchant les huîtres, une production locale en Charente-Maritime diminue le risque de propagation qui existe dans tous les bassins notamment pour ce qui concerne les transferts de naissains.